Emile Peynaud


« Au premier abord, l’odeur du vin est du domaine de l’indescriptible. Dès qu’il s’agit de décrire un arôme ou un bouquet, lorsqu’il faut non plus le juger mais le transmettre, le suggérer, on ressent encore plus que pour les saveurs l’indigence et l’inadéquation des mots, non parce que l’on en manque, ils sont en fait plus abondants que pour le goût, mais parce que les sensations étant plus fines et complexes, moins bien codifiées, il est plus difficile de choisir le terme le plus approprié, celui qui trahira le moins les sensations reçues.
L’apprentissage des odeurs se fait dans la nature et chez les parfumeurs. Si l’on n’a pas eu dans son jeune âge la curiosité des odeurs et l’occasion de l’exercer, le nombre des références olfactives accumulées risque d’être bien faible et tout le travail reste à faire. Avec un choix de 54 arômes se référant aux vins, l’ouvrage de Jean Lenoir sera un précieux outil de travail pour une éducation de l’odorat et de la mémoire olfactive. »

Emile Peynaud, Docteur-Ingénieur, auteur de Traité d’œnologie, Connaissance et travail du vin, Le goût du vin

Jacques Puisais


Jacques Puisais

« Jean Lenoir a mis dans cet ouvrage tout ce qui lui a permis de dominer son « nez », à chacun maintenant de profiter de cette expérience.
En tant qu’œnologue, nous assistons trop souvent à une consommation de vins en dehors d’une recherche d’expression. C’est un peu comme celui qui feuillette un livre sans saisir l’idée de l’auteur. Il est grand temps que la culture du goût pénètre dans nos sociétés. Ainsi, les produits de la terre ne seront plus considérés comme des liquides ou des solides, simplement sources de calories, d’énergie et de vitamines, mais plutôt comme des sources d’émotion psychosensorielles profondes.
Jean Lenoir nous aide à l’initiation de notre corps, en matière de goût. Nous devons le remercier pour le jeu qu’il nous propose. Celui-ci allie le verbe et le geste, notions enrichissantes dans une démarche personnelle. »

Jacques Puisais, œnologue, Président d’honneur de l’Union Française et Union Internationale des œnologues, Président fondateur de l’Institut français du Goût, aujourd’hui Vice-Président de l’Institut du Goût

Max Léglise

« À quoi bon mettre en œuvre les raffinements de la technique et l’arsenal des protections de l’authenticité, si leur ultime bénéficiaire, l’amateur devant son verre, ne sait pas discerner un mauvais vin blanc d’un bon cidre ? Ou si, dans la cohue des étiquettes, il ne prend pas la peine de reconnaître ce qu’elles recouvrent ? Les bases du jugement en cette matière, passent par l’éducation sensorielle et par les moyens de la développer. L’ouvrage de Jean Lenoir sera dans ce sens un instrument particulièrement efficace et formateur. »

Max Léglise, œnologue, station œnologique de Bourgogne (INRA Beaune), auteur de Initiation à la dégustation des grands vins

Henri Cueco


« Possédant une cave et la faisant visiter à des amis, Jean Lenoir fait participer ses invités selon un rituel qui n’a rien à voir avec ceux des grandes sociétés où l’on intronise avec un formalisme parfois grotesque. Avec lui, cela se passe d’une manière marquant le souvenir en profondeur. C’est pourquoi, dans une conversation qui était la suite d’une réflexion exprimée par lui-même, je lui ai dit : « Mais pourquoi ne fais-tu pas de cette passion pour le vin et de cette passion pour la culture, pourquoi n’en fais-tu un métier ? » Puisque son désir profond est de rencontrer et de faire rencontrer les autres dans une activité conviviale, il me semblait naturel de le voir prendre le vin comme un médiateur. Aujourd’hui, Jean est, à ma connaissance, le premier à faire de l’œnologie une activité culturelle au sens plein du terme et non pas un relais pour une promotion commerciale du vin. »

Henri Cueco, peintre et écrivain français

Dany et Michel Rolland


Dany et Michel Rolland

« Il y eut des appendices célèbres, qu’ils fussent de Cléopâtre ou de Cyrano de Bergerac, mais ils auraient été autrement efficaces et performants s’ils avaient connu et adopté comme Bible Le Nez du Vin®.
Et pourtant, il y a trente ans déjà, ce fut l’idée et la réalisation géniales et originales de Jean Lenoir, homme de sciences et d’art, d’avoir recréé cette palette aromatique, incroyablement riche, de nos vins.
Qui n’a pas susurré « Je connais ce parfum sans pouvoir mettre un nom sur cette perception » ? Eh bien Jean le magicien a mis les molécules en boîte, décortiqué les senteurs pour en faire un dictionnaire vivant et sensoriel, didactique et distrayant. C’est là toute sa créativité d’être rentré si intelligemment dans la complexité des principes odorants du nez du vin, pour leur donner identité et expression aromatique : un flacon = une senteur. C’est une façon ludique de faire ses gammes.
Bravo et longue vie encore au Nez du Vin®, qui restera en odeur de sainteté pour tous, professionnels et amateurs, pour avoir du nez, les doigts dans le nez… ! »

Dany et Michel Rolland, œnologues, témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Miguel A. Torres


Miguel A. Torres

« Trente déjà depuis la parution du Nez du Vin® de Jean Lenoir ! Une œuvre maîtresse qui a sa place dans l’histoire récente de la culture du vin et qui a été un outil indispensable pour les œnophiles de ces dernières années. Cette proposition de développer la mémoire gustative à partir d’arômes contenus dans les vins du monde entier a sans doute été un élément clef pour la divulgation de bien précieux qu’est le vin. »

Miguel A. Torres, vigneron, Bodegas Torres, témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Robert Tinlot


« Ce fut comme un coup de tonnerre dans le monde des amoureux du vin. Ces petites fioles qui révélèrent  les arômes que nous n’arrivions pas à identifier, d’un seul coup nous rendaient intelligible ce que nous percevions.
Le Nez du Vin® constitua un tournant en 1981. Il apporta aux professionnels de tous ordres, mais peut être plus encore au grand public, un outil simple de nature à décomplexer  les plus modestes, les plus timides devant les gourous de la dégustation. Le travail de Jean Lenoir  n’est pas terminé car les générations qui montent ont et auront toujours besoin des références que nous apporte, dans une forme commode,  l’œuvre de Jean Lenoir. Si l’idée est simple, la réalisation témoigne d’un soin méticuleux et scientifiquement avéré, le fruit de recherches approfondies  et  le témoignage d’un esprit en quête permanente de perfection. »    

Robert Tinlot, Directeur général honoraire de l'Office international de la vigne et du vin (OIV), témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Michel Bettane



« Dans une vie antérieure j’ai été professeur, longtemps même, et le meilleur souvenir du Nez du Vin® reste pour moi lié aux merveilleux moments que j’ai passés avec mes élèves de collège au milieu des années 1980, généralement à la veille de Noël à jouer avec eux à « ça sent quoi ? ». Leur disponibilité, leur aisance à mémoriser les odeurs que la vie hélas leur fait perdre peu à peu sont la justification même de ces flacons-livres qui ont réappris à tous à sentir et plus encore à aimer sentir le vin. Bien au-delà d’un divertissement social ce livre a accompagné l’évolution même de nos vins vers un plus grand respect de la saveur d’origine du raisin, et a désinhibé des milliers d’amateurs du plaisir de boire. Bon anniversaire, Jean ! »  

Michel Bettane, co-auteur du Guide Bettane & Desseauve des vins de France, Président de la Presse française du vin, témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Henri Laurent Arnould


C’est en plein hiver 1981- toujours à Chalon-sur-Saône que l’animateur de la Maison de la Culture, haut lieu de créations de la Cité, proposa des soirées à thèmes sur l’olfaction. Pour la petite histoire, nous devons à un ami commun, Michel Billy, œnologue, Directeur d’un laboratoire d’œnologie, d’avoir organisé la rencontre entre Jean Lenoir, animateur de talent et les œnologues bourguignons, sous la conduite de Charles Quittanson et  de Paul Chapelle, et quelques 150 invités, la plupart exerçant leurs activités dans les vins de Bourgogne.
Grande affluence, grand jour, à côté d’un bœuf bourguignon, une série de petits flacons contenant des arômes en solution et une fiche de travail devant permettre de vérifier si notre « nez » était à la hauteur des images olfactives que Jean Lenoir proposait. Jean Lenoir présenta sa démarche. Au dépouillement de l’exercice, il fallut bien se rendre compte que tout œnologues que nous étions, l’expression de nos sens avait une richesse et une diversité qui nous laissaient perplexes et animés d’un doute. Pour les plus perspicaces, ce doute se traduisit par la réflexion : il y a certainement quelque chose à faire !
Nous devons à Jean Lenoir d’avoir su saisir ce doute pour créer, maîtriser, choisir, stabiliser ces arômes, et de proposer ainsi cette très instructive collection de 54 arômes accompagnés des fiches explicatives et d’avoir contribué ainsi à la vulgarisation de la démarche d’ « analyse sensorielle », dont l’expression aujourd’hui à la mode, apparut aux Etats-Unis vers 1950 et a commencé à se répandre dans les milieux de lʼœnologie française que vers 1965/1970.
Jean Lenoir a su, à partir de ces soirées, forger son style de communication, son accent bourguignon, sa prestance, son amabilité font partie de son produit et de son succès.
Le Nez du Vin® de Jean Lenoir a suscité bien des imitations, sans suites… et nous nous réjouissons, 30 ans après, que son succès à travers le monde reste toujours d’actualités. Nous lui sommes reconnaissants d’avoir su être à l’origine d’un outil pédagogique qui a permis par son développement les évolutions des expressions personnelles de la richesse et du plaisir que l’on éprouve en dégustant les vins du Monde. »

HL Arnould, Ingénieur agronome œnologue, Directeur de la Revue des Œnologues, témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Georges Pertuiset


« Nez du Vin® est aujourd’hui comme hier avant tout un instrument de travail formidable. Même après quelques décennies de dégustation, il est toujours intéressant de vérifier et de garder en mémoire certains arômes. Les défauts du vin est sans doute celui que j’utilise le plus pour mon travail. Mais le plus passionnant est le Grand coffret. Apprendre en s’amusant fait le bonheur de tous. C’est travailler en jouant. Un élément incontournable pour la dégustation et le plaisir simple de découvrir les arômes du vin. Merci Jean. »

Georges Pertuiset, Meilleur Sommelier de France 1980, Président d’honneur de l’Union de la Sommellerie française, témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Henry Marionnet


« Je peux prétendre que je suis peut-être le premier ou tout au moins un des premiers acheteurs du Nez du Vin®. En effet, en 1982, je fis la découverte grâce au grand journal Le Figaro, qu'un certain Jean Lenoir avait créé un coffret contenant les principaux arômes du vin. Je fus littéralement ébloui par cette idée prodigieuse, et je me demandais comment il avait pu résoudre les problèmes techniques que cela avait dû poser.  Mais Jean Lenoir est un génie, et grâce à sa création tout à fait inimaginable, il révolutionna le monde du vin, en permettant aux vignerons, aux sommeliers, aux amoureux de ce nectar, de déguster le vin avec précision, et d'en découvrir tous ces arômes.  On peut dire que grâce à sa folle passion et à son talent, il a permis à l'homme d'élever ses perceptions, pour encore mieux connaître ce que la nature nous donne de plus beau. »

Henry Marionnet, Vigneron, Domaine de la Charmoise, témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Jeanne et Simone Laffitte


« Il n’y a pas de plus grand malheur que de mourir idiot… Depuis notre rencontre avec Jean Lenoir, nous ne craignons plus cette fatalité : les arômes, prononcés avec un « r » roulant comme un torrent et un « o » portant un accent grand comme un chapeau de magicien nous fascinaient.
Après une éducation sévère, il y a trente ans aux Arcenaulx, notre sens olfactif s’est développé et, grâce au Nez du Vin®, nous avons pu partager nos connaissances. Certes, la littérature sur le vin abonde, mais la mémoire de tel arôme a toujours besoin d’être ravivée, et ces 54 petits flacons sont autant de piqures de rappel nécessaires, vous entraînant dans l’insondable plaisir poétique de nos souvenirs, avant de les découvrir dans tel ou tel flacon de bonheur que peut être une belle bouteille.
Alors que vous ayez une cave ou pas, si vous aimez le vin, il vous faudra un tire-bouchon bien sûr, deux bons verres, car boire seul n’est pas conseillé, et Le Nez du Vin® pour pouvoir louer le vigneron et Jean Lenoir de vous avoir offert un beau voyage olfactif.
Et ne nous y trompons pas, si Le Nez du Vin® existe depuis trente ans, c’est qu’il a trouvé place dans l’univers du vin, et que ses petits flacons sont destinés à conquérir la galaxie. »

Jeanne et Simone Laffitte, librairie, galerie, restaurant Les Arcenaulx (Marseille), témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Jean-Philippe Derenne


Dans notre société il y a des maladies. Celles que tout le monde connaît bien sûr. Mais il y a aussi des carences. Et parmi ces dernières, il y a celles qui affectent l’âme : le manque de considération, d’amour, le manque aussi de reconnaissance. Et, plus grave encore, le déficit sensoriel.
Ne pas savoir regarder, sentir, goûter, toucher, tels sont quelques-uns des grands déficits, des manques qui fabriquent des êtres inaptes, malheureux, étrangers à eux-mêmes. C’est pourquoi Jean Lenoir doit être reconnu comme un vrai bienfaiteur. En donnant à chacun les moyens de repérer, reconnaître et surtout nommer les odeurs. »

Jean-Philippe Derenne, Professeur de médecine, témoignage pour les 30 ans du Nez du Vin®

Louis Havaux


« Le Nez du Vin®, c’est la vision d’un découvreur passionné, au charisme fou, qui a ouvert au monde du vin la connaissance et la complexité d’un sens mal connu et souvent atrophié. Il a apporté une nouvelle dimension exceptionnelle dans l’art de la dégustation, à la portée de tous, tant pour les amateurs que pour les simples consommateurs. C’est une véritable création tout simplement géniale. Merci Jean ! »

Louis Havaux, rédacteur-en-chef de VINO, Président d’honneur de la FIJEV

Jacques Duley


« Pour moi, Le Nez du Vin® aujourd’hui, c’est avant tout une superbe réussite et une pérennité exemplaire reposant sur plusieurs forces :
- l’originalité du concept propre à séduire la curiosité et donc l’intérêt des amateurs de vin pour acheter ce coffret étonnant pour se faire plaisir ou pour offrir en cadeau.
- la simplicité donc l’efficacité de ce coffret pour s’initier aux arômes du vin par le caractère très ludique du coffret très proche d’un jeu de société excitant qui en fait une encyclopédie du vin remarquable.
- une vraie valorisation personnelle de l’amateur de vin par l’éducation à la découverte des arômes, qui permet d’enrichir son vocabulaire et sa description des vins lors des dégustations, donc de s’approcher significativement du monde des experts et des connaisseurs éclairés.
- une aide précieuse pour préparer et réussir des alliances gastronomiques mets / vins en jouant sur la complémentarité des arômes du vin avec les mets, donc de renforcer le plaisir gustatif lors de la dégustation. »

Jacques Duley, directeur général de l’enseigne Nicolas entre 1988 et 2011

Paolo Basso


Paolo Basso

« J’ai utilisé Le Nez du Vin® au début de ma carrière pour me former et développer mon acuité olfactive.

Il m’accompagne aujourd’hui encore lorsque j’enseigne. Il constitue notamment un auxiliaire précieux pour les formations que je dispense aux étudiant-e-s des écoles hôtelières, futurs ambassadeurs du goût qui porteront la culture du vin dans le monde entier.
En plus de son objet pédagogique premier, la reconnaissance des parfums du vin, cet outil nous incite à développer une sensibilité supplémentaire aux odeurs présentes dans la nature. Utiliser Le Nez du Vin® exacerbe notre attention aux arômes en général et nous aide à mieux comprendre ceux du vin.
Le Nez du Vin® possède le grand mérite de nous motiver à faire entrer l’éducation olfactive dans notre quotidien. Il ne clôt pas mais, au contraire, initie l’entrainement ! »
 
Paolo Basso, Meilleur Sommelier du Monde 2013, Meilleur Sommelier d’Europe 2010

Charlotte Malaval


 « Le Nez du Café® est à la fois l’outil parfait pour les novices découvrant le café de spécialité et un indispensable pour les professionnels du café.

En tant que barista « free lance », j’ai la chance de rencontrer des personnes venant d’univers très différents. Cette palette aromatique m’est très utile, que ce soit pour accompagner des dégustations ou pour préparer une compétition et même certains examens, dont le Q Grader.

Le Nez du Café® est également parfaitement appréciable et pertinent pour des amateurs. Je l’utilise d’ailleurs systématiquement lors de mes formations barista, et lors de certains salons professionnels : il m’accompagne lors de tous mes voyages ! »

Charlotte Malaval, championne de France Barista, 6ème meilleure Barista au monde aux championnats du monde des Baristas Seattle 2015

Iain Munson


« Depuis 10 ans, je forme à la dégustation les membres de l’équipe Jeanjean.
Le Nez du Vin® est un outil indispensable dans l’apprentissage des arômes associés aux vins du monde. Je l’ai également utilisé dans mon parcours personnel qui a abouti en septembre 2016 à l’obtention du diplôme de Master of Wine.»

Iain Munson, Master of Wine, Responsable Qualité des Vins chez Jeanjean





It seems you are connecting to this website from the USA.
You can access all our exclusive informations without any restriction by opening an account.
If you wish to place an order for one of our books to be delivered in the United states,
you can directly do it from our reseller in the USA : www.winearomas.com X close